Les principaux traitements des TNED

Les principaux traitements

Quand on a une TNE digestive, il ne faut pas toujours suivre un traitement

Dans certains cas, notamment lorsque la tumeur ne provoque pas de symptômes, qu’elle ne progresse pas (ou très lentement) et qu’elle ne peut être enlevée complètement, les experts recommandent de ne pas proposer de traitement, ni médical ni chirurgical, mais de simplement la surveiller très régulièrement par des examens biologiques, radiologiques et cliniques (9).

Les TNE digestives nécessitent un suivi régulier

Que la tumeur soit traitée ou non, un suivi régulier est essentiel. En l’absence de traitement, le suivi permet de voir si la tumeur reste stable et, dans le cas contraire, d’envisager une action thérapeutique. Sous traitement, il est également très important de procéder à un suivi régulier pour évaluer les résultats du traitement, décider sa poursuite ou son arrêt, mais aussi pour s’assurer de sa bonne tolérance et identifier d’éventuels effets indésirables.

Le principal traitement des TNED est la chirurgie

La chirurgie doit toujours être envisagée car elle constitue le principal traitement des TNED. Dans certains cas, il est possible de réaliser une intervention par coelioscopie, c’est-à-dire sans ouvrir la cavité abdominale. Lorsque les tumeurs sont de petite taille et bien localisées, la chirurgie permet, lorsqu’elle est indiquée, dans la majorité des cas de les guérir, et c’est même le seul traitement curatif possible. Lorsque les tumeurs se présentent sous forme disséminée avec des localisations tumorales au niveau du foie, la chirurgie peut parfois être envisagée pour diminuer leur volume (6). Dans certains cas, il est possible d’enlever une partie importante du foie sans trop altérer son fonctionnement. Ces décisions ne peuvent être envisagées que dans le cadre de réunions multidisciplinaires associant des experts de la pathologie (cf. “Il existe des centres spécialisés dans la prise en charge des TNED”).

Avec les progrès de l’endoscopie interventionnelle (résection de polype), certaines petites TNED situées au niveau de l’estomac, du duodénum ou le plus souvent au niveau du rectum peuvent être retirées par voie endoscopique, pouvant éviter ainsi dans certains cas de réaliser une chirurgie classique.

On peut utiliser plusieurs types de traitement les uns à la suite des autres

Les TNE digestives diagnostiquées à un stade un peu avancé présentent souvent une évolution faite de rémissions et de récidives pendant une durée parfois très longue (plusieurs années, voire décennies). À chaque fois qu’un traitement est nécessaire, le choix est fait au cas par cas en fonction de la situation. Au cours de sa vie, un patient atteint d’une TNE digestive peut recevoir 3 à 4 types de traitement différents, voire plus (9).

Il peut être intéressant de participer à des essais cliniques

Si vous êtes inclus dans un essai clinique, vous pourrez avoir accès à de nouveaux traitements qui ne sont pas encore commercialisés. Cela peut vous apporter un bénéfice à titre individuel. Par votre participation aux essais cliniques, vous contribuez aussi à faire progresser les connaissances et la recherche dans le domaine des TNED.

Les traitements peuvent être administrés de façon continue ou discontinue

Certains traitements sont administrés de façon discontinue, par cycles. C’est le cas de la chimiothérapie. D’autres traitements sont très ponctuels, comme les interventions locales sur les zones tumorales dans le foie (embolisation, radiofréquence). Parfois, les traitements médicaux sont pris de façon continue (thérapie ciblée, analogues de la somatostatine).

Copyright © 2017 Ipsen, tous droits réservés - Google+ - Mentions légales